Tendances

CodeCraft – Initier les collégiens au programming

CodeCraft – Initier les collégiens au programming

Le CodeCraft est une compétition ayant pour but d’initier les collégiens à la programmation. Cette initiative du Mauritius Institute of Education (MIE) en est déjà à sa 3e édition. Ainsi, les élèves de Grade 9 (Form 3) ont pu démontrer leurs aptitudes en codage et programmation. D’ailleurs, le 20 septembre dernier, des récompenses ont été remises aux équipes gagnantes.  

 

 

Initier les jeunes au codage, leur inculquer la fibre de la programmation, voilà la mission que s’est fixée la MIE. Pour cela, elle a mis en place, depuis maintenant 3 ans, le CodeCraft. Cette compétition permet à la jeune génération de découvrir les joies du coding. Mais outre l’aspect ludique, ils ont également eu pour mission de mettre sur pied un vrai projet.

 

CodeCraft : une compétition en deux phases

En équipes de 3 élèves + un mentor, les participants ont d’abord dû passer par une phase préliminaire. Lors de celle-ci, les programmeurs en herbe ont eu l’occasion de démontrer leurs talents pour le codage. En effet, ils se sont vu attribuer différentes tâches qui ont été déterminantes pour accéder à la phase 2. C’est alors que les 30 meilleures équipes se sont affrontées pour la finale.

 

50e anniversaire de l’indépendance de Maurice

Pour l’édition 2018 du CodeCraft, le thème à exploiter était : le 50e anniversaire de l’indépendance de Maurice. Les équipes en finale ont dû mettre en place un timeline digital sur le thème imposé. Pour rappel, lors de la toute première édition, qui s’est tenue en 2016, les participants ont dû développer un système de narration numérique. La 2e édition, quant à elle, était principalement axée sur l’apprentissage ludique. Ainsi, les codeurs en devenir ont créé un jeu éducatif.

 

CodeCraft

Qu’en pensent les gagnants ?

Yash Ramnial, 1er prix de l’équipe Vacoas SSS « le coding en soi est simple, mais il faut prendre son temps pour le faire ». Son équipe avait initialement prévu de créer des jeux. Mais après réflexion, ils ont finalement opté pour des timelines à propos de l’histoire de Maurice. « C’était le plus gros travail à faire : ajouter les codes un à un, les sauvegarder […] parfois il fallait tout recommencer à zéro », ajoute-t-il.

 

Farheen Oozeer, quant à elle, a remporté le 3e prix avec l’équipe du Dr Maurice Curé State College. Elle avoue qu’avant elle ne connaissais rien au coding. Toutefois, elle a eu l’occasion d’observer son père qui, lui, y était déjà initié. Cette expérience lui a appris à découvrir des facettes jusque-là inconnues dans un ordinateur. Elle témoigne que le projet de son équipe concernant l’économie mauricienne. Avec ses coéquipières, elles ont travaillé sur l’agriculture et le tourisme, entre autres.

Autre point sur lequel les élèves semblent tous d’accord, le coding et la programmation ne sont finalement pas difficiles, mais au contraire très enrichissants.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !