fbpx
Financement

Compass Venture Capital : le coup de pouce financier des startups !

Comass Venture capital : le coup de pouce financier des startups

Compass, premier fonds de capital-risque de l’océan Indien, investit dans des startups innovantes avec un fort potentiel de croissance et un avantage concurrentiel clair dans la région et en Afrique. Ce fonds est doté de 750 millions de roupies, à investir sur les 5 prochaines années.

 

 

Cette filiale du groupe ENL a été fondée en 2015 afin d’aider des startups innovantes à devenir des acteurs nationaux et régionaux, en les offrant du financement et en les accompagnant. Bien qu’appartenant au groupe ENL, Compass opère de manière indépendante et en parallèle avec la Turbine, incubateur et accélérateur de startups. Grâce à son équipe, dirigée par Fabrice Boullé, l’entreprise aide financièrement et stratégiquement les startups disposant d’une activité existante et souhaitant croître et passer à l’échelle supérieure.

 

Compass Venture Capital : le coup de pouce financier des startups !

 

Un accompagnement financier et stratégique

« Les investisseurs en capital-risque sont des partenaires stratégiques, car ils apportent un réseau composé de filiales, de partenaires et d’experts capables de favoriser la croissance de la Startup. Leur principal facteur de succès étant l’accès aux clients, avec le concours du Groupe ENL nous sommes une vraie valeur ajoutée pour nos Startups » observe Fabrice Boullé.

Compass offre aux entreprises des capitaux propres (en respectant bien évidemment un barème financier) en échange d’une prise de participation minoritaire au capital de l’entreprise, inférieure à 50%. Cet investissement à long terme est rémunéré proportionnellement à la performance de la startup. Le fonds reçoit des dividendes en tant qu’actionnaire et maximise son retour sur investissement à la revente de ses actions. Compass ne prend pas de garantie, il partage donc le même risque capitalistique que l’entrepreneur et il est aligné sur le même objectif : celui de la croissance.

Compass s’implique dans la gouvernance et participe à la réflexion stratégique et aux décisions principales. Le fonds s’appuie par ailleurs sur son réseau de partenaires dans des écosystèmes développés, mais aussi sur les forces du groupe ENL pour accompagner activement l’entrepreneur et son équipe dans l’exécution de son plan de croissance.

Compass cherche à investir dans des secteurs d’avenir, mais aussi dans des secteurs où le groupe peut apporter une réelle valeur ajoutée par un accès au marché et à des experts. Le fonds se focalise sur les effets de levier qu’apporte la Technologie dans certains secteurs porteurs du groupe que sont le tourisme, l’immobilier, les services financiers, la logistique et l’agriculture et qui font face à des avancées technologiques importantes, mais aussi aux secteurs émergents de la Smart City : la Clean Tech, l’Ed Tech et l’Health Tech.

1 startup sur 100 est sélectionnée

Sur plus de 200 dossiers analysés, quatre investissements ont été effectués jusqu’à présent. Le fonds a consenti à des investissements d’environ 100 millions de roupies à la Réunion, en Suède, à Maurice et au Kenya.

 

Compass Venture Capital : le coup de pouce financier des startups !

 

La société d’investissement, qui travaille avec des entreprises basées à Maurice, dans la région de l’océan Indien et sur le continent africain, devrait clore deux prochains investissements dans les semaines à venir. Bien que ces investissements ne soient pas mauriciens, Compass discute actuellement avec 5 ou 6 compagnies mauriciennes. Selon Fabrice Boullé, l’écosystème n’est pas encore développé et l’outil de venture capital n’est pas connu :

« Nous souhaitons fortement convaincre les startups mauriciennes de faire davantage appel à notre soutien. Nous savons que le venture capital n’est pas connu et que le fait d’ouvrir son capital freine certains. Cependant, seul un venture capital à la capacité financière et stratégique d’accélérer considérablement et internationalement leur startup, et cela sans en perdre le contrôle, ni mettre en garantie un bien personnel. Nous attendons donc ces entrepreneurs pour leur expliquer notre offre, les financer et contribuer à leur succès. »

Pour accroître leur réseau et apporter un meilleur support à leurs start-ups, les responsables du fonds participent à des réunions d’entrepreneurs et à différents événements en Afrique tels que l’AfricArena ou l’AfricaCom. « Nous élargissons notre réseau de venture capitalistes, de groupes partenaires et d’incubateurs afin d’identifier de nouveaux projets d’investissements. Nous préparons aussi le terrain pour nos startups mauriciennes qui souhaiterait s’établir en Afrique», déclare Fabrice Boullé.

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !