fbpx
Télécom

Déploiement de la 5G à La Réunion, le débat est relancé

Déploiement de la 5G à La Réunion, le débat est relancé

Le déploiement de la 5G suscite de nombreux débats et interrogations. Alors qu’un premier test avait lieu il y a deux ans à l’île de La Réunion, le déploiement de la 5G était annoncé pour 2020-2021. L’arrivée imminente de cette nouvelle technologie relance les débats

Département pilote pour le déploiement de la 5G, cette technologie ne fait pas l’unanimité sur l’île. Alors que certaines y voient une avancée technologique, pour d’autres la 5G représente un risque pour la santé et l’environnement. Toutefois, une étude récente, réalisée par le conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD), le conseil général de l’économie (CGE), l’inspection générale des affaires sociales (IGAS) et l’inspection générale des finances (IGF) a démontré que la 5G n’a aucun impact sur la santé.

5G : un débit supérieur à 1Gbits/s

Le déploiement commercial de la 5G à La Réunion est prévu en 2021. Adaptée aux objets connectés, cette nouvelle technologie vise à offrir une très haute résolution sur mobile. Les antennes sont déjà visibles au Chaudron et dans le centre de Saint-Denis. Par ailleurs, une série de tests avaient été effectués sur l’île Sœur. L’opérateur téléphonique SFR, en partenariat avec le constructeur Huawei, avait atteint un débit supérieur à 1Gbits/s grâce à une technologie radio mobile.

À lire aussi : 5G à La Réunion département pilote ou département cobaye ?

Une commercialisation prévue entre août et décembre 2021 à La Réunion

Pour Ludovic Sautron, du mouvement politique Génération Ecologie, le déploiement d’un tel dispositif est « inutile ».  Il explique que cette technologie a par ailleurs un coût économique et écologique non négligeable. « Il y aura un coup énorme pour les consommateurs. Il faudra changer leur téléphone et installer davantage d’antennes… Il y aura également une consommation électrique bien plus grande », déplore-t-il.

Qu’est-ce que la 5G ?

La 5G est la cinquième génération des standards pour la téléphonie mobile, elle succède à la quatrième génération, appelée 4G, et prolonge l’exploitation technologique LTE. La technologie 5G donnera accès à des débits dépassant largement ceux de la 4G, avec des temps de latence très courts et une haute fiabilité, tout en augmentant le nombre de connexions simultanées par surface couverte. Elle vise à supporter jusqu’à un million de mobiles au kilomètre carré (dix fois plus que la 4G). Une fois déployée, elle doit permettre des débits de télécommunications mobiles de plusieurs gigabits de données par seconde, soit jusqu’à 1 000 fois plus que les réseaux mobiles employés en 20105 et jusqu’à 100 fois plus rapides que la 4G initiale. (source : Wikipedia)

Un rapport final attendu en mars 2021

Un rapport réalisé par le conseil général de l’environnement et du développement durable, CGEDD, le conseil général de l’économie, CGE, l’inspection générale des affaires sociales, IGAS, et l’inspection générale des finances, IGF.

Pourtant, de nombreuses pétitions circulent depuis plusieurs mois sur Internet, alertant des effets potentiels sur la santé et les atteintes aux libertés individuelles que la 5G engendrera, notamment à La Réunion où le réseau sera déployé.

Un rapport final de l’Agence nationale de sécurité sanitaire, Anses, est attendu en mars 2021 afin de statuer sur la dangerosité ou non du réseau 5G.

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !