fbpx
Tendances

La technologie peut aider les enfants à apprendre mais…

La technologie peut aider les enfants à apprendre

…seulement si les parents et les enseignants sont impliqués. Certains chercheurs sont convaincus que l’intégration de la technologie dans l’enseignement et l’apprentissage améliore les notes des élèves. D’autres estiment que la technologie joue un rôle négligeable dans la performance scolaire des élèves parce que les approches traditionnelles de l’enseignement prédominent toujours. Qu’en est-il vraiment ?

 

 

La technologie comme outil d’apprentissage

Beaucoup de recherches dans ce domaine ont porté sur la technologie comme un outil. Mais quelle est la valeur de la technologie en tant que moyen d’encourager les interactions entre les parents, les enseignants et les élèves – en puisant dans le domaine affectif – et en veillant à ce que les élèves construisent des connaissances ? Dr Benjamin Bloom, Psychologue éducatif, a voulu comprendre comment les gens apprennent. Ainsi, en 1965, ses collègues et lui mettent au point la taxonomie de Bloom. Ce système sert à identifier, comprendre et aborder l’apprentissage. Ils créent un système composé de deux éléments : la pensée et la capacité d’appliquer les connaissances, puis les sentiments et les émotions.

 

Appliquer les connaissances et les compétences acquises dans de nouvelles situations

Lorsqu’un élève apprend la gravité, les éléments cognitifs comprennent la connaissance et la compréhension du concept d’une force tirant un objet vers la Terre ; accélération, masse et ainsi de suite. Dès l’instant où l’étudiant a développé la compréhension, il serait en mesure d’appliquer les connaissances et les compétences acquises dans de nouvelles situations. Par exemple, il pourrait vouloir voir ce qui se passerait si quelque chose de différent était fait pour le même objet – connaîtrait-il la même accélération ?

 

Favoriser les interactions avec les pairs et les enseignants

Ce processus d’apprentissage ne se produit toutefois pas dans un contexte isolé. Il a lieu lors d’interactions avec les pairs et les enseignants. C’est ce que le modèle appelle le domaine affectif. Quels sont les éléments de l’apprentissage qui affectent le développement émotionnel. Des éléments d’intérêt, de motivation et de valeurs aideraient l’élève à apprécier la discussion et à valoriser les idées. Ils l’encourageraient également à développer des compétences sociales appropriées au travail en groupe. Finalement, le développement de ce domaine profite à des communautés plus larges et à la société dans son ensemble.

 

Un environnement innovant et interactif grâce à la technologie

Un groupe d’universitaires du Mauritius Institute of Education et de l’Université Brunel de Londres, a voulu savoir comment la technologie pourrait être utilisée pour transformer le processus d’enseignement et d’apprentissage en un environnement innovant et interactif qui favorise le développement cognitif des étudiants axé sur le domaine affectif. Nous avons donc entrepris une étude qui a tenté de construire un cas pour intégrer le domaine affectif dans l’enseignement et l’apprentissage de la physique en utilisant la technologie.

 

Un espace pour développer le domaine affectif

L’étude a été réalisée en deux phases : exploration et d’évaluation. La phase d’évaluation a confirmé les résultats de la phase exploratoire. La phase exploratoire a impliqué un enseignant, 22 élèves (tous âgés de 13 et 14 ans) d’une école mixte située dans la région centrale de Maurice et 19 parents. Dans la phase d’évaluation, 31 élèves d’une école de filles (dans la même région que la première école), 15 parents et un professeur de physique ont participé.

 

Pedagogical Technological Integrated Medium

Un cadre appelé le Pedagogical Technological Integrated Medium (médium pédagogique à technologie intégrée) a été mis au point. Il est fondé sur un cadre bien documenté, TPACK, qui a été créé pour faciliter l’utilisation de la technologie dans les écoles. Ce cadre aide les apprenants à créer des connaissances et à développer une compréhension de la physique grâce à des interactions entre les enseignants, les élèves et les parents.

 

L’importance de l’interaction parents-élèves-enseignants

Un site Web interactif a par ailleurs été créé pour surveiller la façon dont les parents, les enseignants et les élèves interagissaient avec le cadre. Le site comprend une série de tâches à domicile (interactions parents–élèves et parents-enseignants), des tâches en classe (élèves-enseignants) et des activités extrascolaires (interactions parents-élèves-enseignants). Par exemple, les étudiants ont utilisé le site web pour consolider leurs connaissances existantes de la mesure en tant que concept en physique. Ils l’ont fait en collaboration avec leurs parents avant d’assister aux cours.

L’expérience a montré que les apprenants bénéficiaient énormément de l’approche adoptée. En créant le domaine affectif grâce à des interactions avec leurs parents (à la maison) et leurs enseignants (à l’école), les élèves ont pu construire des connaissances en physique. La dimension supplémentaire était que nous avons utilisé la technologie comme moyen pour atteindre cet objectif.

 

Avantages de cette approche

Le cadre a été bien accueilli par les élèves, les parents et les enseignants. Certains témoignages le prouvent : « J’étais heureuse que ma fille discute avec moi et je l’ai encouragée à accomplir toutes les tâches et à me dire si elle avait des difficultés. » Certains élèves ont affirmé qu’ils voulaient faire plus d’activités et recevoir plus de notes sur le site Web parce que cela les aiderait à “mieux apprendre”. Ils sont plus motivés à essayer d’abord avant d’apprendre le concept à l’école. Les enseignants étaient également satisfaits de cette expérience. Selon eux, les activités contenues dans la leçon web aident à comprendre dans quels domaines spécifiques les élèves ont des idées reçues. Un des enseignants a également souligné la possibilité d’innover dans son enseignement.

 

Des leçons interactives grâce à ce modèle d’apprentissage

L’intégration du domaine affectif dans ce modèle a montré le potentiel des principaux acteurs de l’éducation – parents, élèves et enseignants – à collaborer. L’enseignante a établi un réseau avec les parents et les apprenants et a utilisé les connaissances acquises pour construire ses leçons interactives. Les écoles ayant contribué à cette étude prévoient d’ailleurs d’utiliser le site web pour soutenir l’interaction qui a été développée entre les enseignants, les élèves et les parents. Ses concepteurs prévoient également de toucher plus d’écoles à Maurice en utilisant ce système. En effet, l’étude a démontré un vrai changement dans les attitudes des élèves : ils se montrent plus intéressés, motivés et mieux préparés à apprendre de nouveaux concepts en classe.

 

La technologie éducative peut offrir des opportunités de développement cognitif dans l’apprentissage des sciences. Il a désormais été prouvé que cela ne suffit pas, à moins que le domaine affectif ne fasse partie intégrante de l’enseignement et de l’apprentissage lorsque la technologie est intégrée dans le processus.

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !