fbpx
Financement

Laura Wong Hon Chan et Marjolaine Grondin chez Forbes

Laura Wong Hon Chan dans la Forbes list des 30 under 30

L’île Maurice est de nouveau sur la liste de Forbes ! Après Erick Gnock Fah, c’est au tour de Laura Wong Hon Chan de se retrouver sur la liste Forbes des « 30 under 30 ». Par ailleurs, cette liste de jeunes entrepreneurs à succès cache aussi une pépite réunionnaise, Marjolaine Grondin, CEO et cofondatrice de Jam.

 

 

L’île Maurice et l’île de la Réunion chez Forbes

La région Afrique/Océan Indien continue de faire parler d’elle grâce à ses jeunes talents. Cette fois, il s’agit de deux jeunes filles des îles qui se sont retrouvées sur la liste Forbes des « 30 under 30 ». Ce classement met en avant les 30 meilleurs entrepreneurs de moins de 30 ans. On y retrouve Laura Wong Hon Chan et Marjolaine Grondin, originaires de l’île Maurice et l’île de la Réunion respectivement.

 

Laura Wong Hon Chan vice-présidente de Bank of America Merrill Lynch

Originaire de Baie du Tombeau, Laura Wong Hon Chan vit aujourd’hui à New York, aux États-Unis. Après ses études au collège Lafayette, elle est embauchée au Bank of America Merrill Lynch. D’ailleurs, grâce à sa persévérance et un travail sans relâche, elle en est aujourd’hui la vice-présidente. Elle est plus précisément au US rates Options Trading Desk de la division des Fixed Income Trading. Ses études elle les fait en Mathematics and Economics, concentration in financial policy and analysis, minor in computational methods. C’est d’ailleurs la base de son succès aujourd’hui dans son domaine.

 

« J’étais en extase et je n’y croyais pas trop ! »

La nouvelle de sa consécration, elle l’a apprise sur les réseaux sociaux. Débordante de joie, elle a affirmé dans une interview au journal de son ancien collège « je remercie avant tout ma famille, mes amis et mes collègues qui m’ont motivée et soutenue durant ma carrière. » Selon la jeune femme, le fait d’être originaire de l’île Maurice lui a permis de comprendre « la notion et les valeurs de vivre en communauté. » Elle rajoute par ailleurs que « le ratio étudiant à la faculté qui est de 10 à 1 à Lafayette m’a beaucoup intéressée. » En effet, elle savait que cela allait lui permettre de développer un bon rapport avec les étudiants et les experts dans le domaine. Consciente de sa chance de figurer parmi les meilleurs entrepreneurs de tous les États-Unis, elle souhaite rejoindre la Fixed Income Currencies and Commodities Division.

 

Marjolaine Grondin de Jam

Le classement Forbes des « 30 Européens de moins de 30 ans à suivre avait également mis à l’honneur une jeune réunionnaise en 2017. Il s’agit de Marjolaine Grondin, co-fondatrice (avec Loïc Delmaire) et CEO de Jam. Cette start-up utilise l’intelligence artificielle pour répondre aux interrogations de son public, les 18-30 ans. Ainsi, que ce soit au niveau des emplois, sorties ou locations, un chatbot répond aux multiples questions de ses utilisateurs. De plus, Jam apprend à connaître les goûts et préférences de ses utilisateurs pour mieux les conseiller. Fort de son succès, Jam est utilisé par plus de 100 000 personnes. D’ailleurs, la jeune française, qui a fondé Jam en 2015, était invitée à raconter son expérience d’entrepreneuse en Californie, à la conférence annuelle de Facebook destinée aux développeurs, F8.

 

Ses débuts

Avec un père réunionnais, Marjolaine Grondin a passé ses années lycée sur notre île. Après avoir obtenu son bac à la Réunion, elle s’installe en métropole pour entamer ses études. Ensuite, elle rejoint alors les bancs de Sciences Po Paris. Lors de son année de licence, elle intègre durant un an l’université de Berkeley en Californie.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !