Web

Et Maurice accueillit sa première webradio : DREAMSKY

Dreamsky-weradio

Andrew Verrière, plus connu comme Dj Prince V à Maurice, nous invite pour un voyage à travers le monde de la musique. Le rendez-vous a été donné depuis la mi-décembre pour plonger au cœur de sa webradio, baptisée à juste titre DREAMSKY. Rencontrez à nos côtés ce passionné de musique et toute son équipe…

 

 

Avez-vous, comme nous, eu vent qu’une webradio mauricienne déversait des notes endiablées depuis mi-décembre sur le net ? Avide de nouveautés et titillée par la curiosité, La Rédac a effectué un petit tour sur la toile pour tomber, ô surprise, sur DREAMSKY. Si vous ne le saviez pas encore, il s’agit tout simplement … de la première webradio musicale mauricienne ! Pour en savoir plus sur ce que cache cette webradio, nous sommes allés à la rencontre du créateur de DREAMSKY, Andrew Verrière.

C’est dans une aile de son domicile qu’Andrew Verrière, alias DJ Prince V, a installé son studio, au sein duquel il nous a accueillis pour un entretien. Il faut dire que nous sommes arrivés au bon moment : Andrew Verrière, accompagné de l’animatrice Martine Fong, s’apprêtait à lancer l’émission de début de soirée. Matériel professionnel impressionnant, ordinateurs connectés, micros branchés, nous étions aux premières loges pour découvrir le fonctionnement de DREAMSKY, première webradio de l’île. D’ailleurs, Andrew nous a confié que ce projet a commencé avec son frère en 2010…

 

 

DREAMSKY a été relancée à la mi-décembre. D’où est venue l’idée de créer une webradio ?

DreamSky a tout d’abord été lancé en décembre 2010 avec mon frère, pour continuer en 2011 et 2012. Par la suite, j’ai arrêté, car malheureusement mon frère est décédé et j’ai fait une petite pause. Ce n’est qu’à la mi-décembre 2017 que nous l’avons relancée !

C’est avec l’envie d’apporter quelque chose de différent que nous avons voulu lancer une webradio, un concept encore méconnu à Maurice, différent des radios FM, ou privées. La programmation même de notre webradio est différente : nous proposons des contenus qui reflètent notre style à nous.

Vous êtes DJ de profession, cette passion pour la musique, et de ce fait le lancement d’une webradio, était-il une évidence pour vous ?

Depuis tout petit, j’écoutais toutes les radios que ce soit celles de la Réunion, de Maurice ou de France. J’ai toujours voulu travailler dans une station de radio et en 2002 j’ai fait mes premiers pas chez Radio One où je suis resté pendant 10 ans en tant que programmateur musical. Au même moment, la webradio progressait en France et aux États-Unis. Vers les années 2008 – 2009, j’ai commencé à me renseigner sur les webradios, leur fonctionnement technique pour une bonne écoute sans interruption. Mais en 2010, lorsque nous avons lancé la webradio, la connexion internet à l’île Maurice était très limitée. Et moi j’étais déjà très en avance, pour le coup, certains auditeurs pouvaient se connecter et d’autres non. 2017 fut le bon moment pour relancer la radio grâce à la fibre optique.

 

 

Comme vous l’avez fait ressortir, le concept de webradio à Maurice reste méconnu. Ne craignez-vous pas d’être évincé par les radios dites traditionnelles ?

Non pas vraiment, car je sais qu’avec le temps cela évoluera. Actuellement, le public, surtout la nouvelle génération, est très branché nouvelle technologie, il est très connecté. Tout se fait en un clic ! Les radios privées sont aussi sur le net. Donc je pense que d’ici 2018-2019, la webradio sera un peu plus populaire à Maurice. Aux États-Unis, le concept de webradio a commencé il y a de cela 15 ans et c’est toujours en progression. Les statistiques quant à la progression des webradios, que ce soit en France ou en Amérique, grimpent continuellement en flèche. Certes à Maurice le concept est nouveau, mais je reste convaincu qu’elle progressera aussi chez nous. La webradio, c’est la radio du futur !

Maintenant qu’il y a DreamSky, d’autres radios viendront peut-être. Nous avons lancé la première et je reste très confiant que la webradio va monter en flèche.

Que proposez-vous de différent aux auditeurs pour les amener à « délaisser » les radios traditionnelles ?

Le concept de DreamSky : c’est de faire l’impasse sur les infos, la politique avec à la place, de la bonne musique. C’est une contre-programmation de la grille des radios traditionnelles que nous proposons aux auditeurs. C’est plus d’émissions fun, plus de musiques qui invitent le public à la bonne humeur et à la détente. Nous préparons également de nouvelles émissions que nous dévoilerons début 2018. Préparez-vous, à la rentrée 2018, du lourd attend nos auditeurs sur DreamSky !

 

 

Toute notre programmation a été bien calculée par rapport à ce que proposent d’autres radios. Nous avons une vision précise de ce que nous voulons et nous allons travailler en fonction de cela.

Une équipe passionnée et dynamique

C’est entouré d’une belle équipe qu’Andrew proposera des nouveautés aux auditeurs de DreamSky. Martine Fong, figure du monde audiovisuel national, fait partie de cette aventure radiophonique !

« J’ai débuté ma carrière comme Miss météo à la MBC et de fil en aiguille, j’ai travaillé dans la publicité, dans tout ce qui a trait à l’animation et la production de pub : toujours dans l’audiovisuel et la communication. Ensuite j’ai rejoint Andrew chez DreamSky. Pourquoi ? Parce que la webradio est un nouveau concept auquel les gens n’adhèrent pas encore et qu’il nous faut donc éduquer sur le sujet. Les jeunes connaissent le concept parce qu’ils sont sur le web surtout avec Tuning. Nous, on veut inculquer une nouvelle façon d’écouter la radio. Et de ce fait nous ciblons une audience spécifique qui est plus une jeune audience. Ici, nous visons un marché de niche : les jeunes et tous les accros à l’internet ».

 

Dreamskyteam

 

Vous l’aurez donc compris, vous aurez l’occasion d’entendre la belle voix de notre ancienne Miss Météo sur les ondes de la radio. Un autre animateur bien connu du pays, Brandon Spinelly, fera partie de cette équipe qui promet de nous faire voyager à travers les ondes.

Andrew laisse tout de même planer un véritable suspense sur les talents qu’il a recruté pour faire bouger la grille de programmation de la radio, un véritable appel à rester connectés !

Une contre-programmation qui fera bouger !

« Nous voulons apporter de la fraîcheur, nous ne voulons pas de politique, que nous laissons aux radios FM. Nous voulons être une radio qui propose du divertissement, quelque chose de frais et que les gens peuvent « enjoy ». À certains moments, nous diffuserons les mix d’Andrew et d’autres Djs, à d’autres, les auditeurs auront droit à des moments fun, de délires avec Brandon et avec moi, ce sera des « fresh hits ». Nous savons exactement ce que nous voulons, nous avons une ligne de conduite que nous suivons et cela ne nous intéresse pas de copier les autres » lance Martine.

De la bonne humeur, de la fraîcheur et surtout de la bonne musique, c’est ce qui vous attend sur DREAMSKY. Alors, connectez-vous et bougez au rythme de la musique !

 

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !