fbpx
Télécom

Modernisation du réseau de télécommunications : Madagascar signe avec la Chine

Modernisation du réseau de télécommunications

Madagascar a signé un protocole d’accord avec la Chine, en vue d’une modernisation du réseau de télécommunications sur la Grande île. Madagascar était ainsi représentée par représenté par le Premier ministre, Christian Ntsay. Du côté de la Chine, c’est l’ambassadrice de la République populaire de Chine à Madagascar, Yang Xiaorong, qui a fait le déplacement.

 

 

De nouvelles infrastructures de télécommunications et une nouvelle ville numérique

La cérémonie a vu la présence du ministre des Postes, des Télécommunications et du développement numérique, Christian Ramarolahy. Ce nouveau projet vise à mettre en place de nouvelles infrastructures de télécommunications. Techniquement, cela inclura la liaison par fibre optique et la mise sur pied de centres de gestion de données (Data base). Outre l’effectivité de l’e-gouvernance, ces derniers apporteront une modernisation des services publics et permettront de diminuer le coût de télécommunication interne au niveau de la machine administrative. Par ailleurs, ce projet devrait faciliter la création d’une ville numérique telle que la « Tana-Masoandro ».

 

Des transformations tangibles sur toute l’île

La compatibilité de cet outil avec l’utilisation de l’e-gouvernance reste toutefois à mettre au point. C’est du moins ce que pense Christian Ntsay sur le développement de cette solution technologique. Néanmoins, ce projet devrait également permettre d’atteindre les priorités fixées par le gouvernement malgache dans le cadre de la restauration de la paix et de la sécurité. En effet, à travers ce projet, Madagascar disposera d’un outil qui contribuera à la sécurisation de la ville d’Antananarivo. Ceci, dans une optique d’amélioration des climats d’investissement, visant, entre autres, le développement à travers des investissements à caractère social, économique et environnemental. Les efforts consentis dans une telle réforme devraient amener de réelles transformations au niveau de la ville, voire pour tout Madagascar.

 

100 millions de dollars US pour la mise à niveau du réseau en septembre dernier

Pour rappel, en septembre dernier, l’opérateur Telecom Malgasy (Telma) avait signé avec Ericsson. Ce contrat d’une valeur de 100 millions de dollars US de service visait à la mise à niveau du réseau. Toujours dans l’optique de modernisation de l’île à travers l’optimisation des télécommunications, 2 000 sites mobiles doivent être déployés pour assurer la couverture du réseau de Telma dans tout le pays.

 

L’arrivée de la 5G à l’horizon 2021 ou 2022

Par ailleurs, le déploiement de sites 4.5G puis 5G dans des zones à haute densité est prévu. L’idée est de « fournir à tous les utilisateurs à Madagascar des services d’accès et de communication Internet à large bande abordables, de haute qualité et faciles à utiliser ». À savoir que Telma Madagascar est une entreprise du groupe Axian. Né à Madagascar il y a 150 ans, Axian est quant à lui un groupe diversifié présent dans 5 secteurs d’activité à fort potentiel de croissance : immobilier, télécoms, services financiers, énergie et innovation.

 

Le projet de ville numérique Tana-Masoandro

Premier d’une longue série, ce projet est destiné à désengorger la capitale Antananarivo. Se voulant révolutionnaire, Tana-Masoandro serait une ville de 300 000 habitants, dont 100 000 résidents. Comportant des infrastructures sanitaires, scolaires et sportives, entre autres, cette ville devrait représenter une opportunité de modernisation pour Madagascar.

 

Photo : Agenceecofin

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !