Ecommerce

Monnaie numérique – la Banque de Maurice confirme ses plans pour l’île Maurice

Monnaie numérique - la Banque de Maurice confirme ses plans pour l'île Maurice

La Banque de Maurice confirme ses plans concernant l’émission d’une monnaie numérique de banque centrale axée sur le détail (CBDC). La nouvelle a été confirmée mardi par le gouverneur de la BDM. S’exprimant lors de la conférence virtuelle Consensus : Distributed de CoinDesk, Harvesh Seegolam a déclaré que la République de Maurice se lancerait dans un projet pilote dans un proche avenir.

 

 

L’introduction potentielle d’une CBDC confirmée

L’introduction d’une CBDC a été révélée pour la première fois en novembre dernier par l’ancien gouverneur Yandraduth Googoolye. Dans une nouvelle déclaration, le Gouverneur Harvesh Seegolam a ainsi confirmé que l’émission d’une CBDC était officiellement une option pour l’île Maurice. Toutefois, selon le président de l’Association pour la Protection de l’Environnement et des Consommateurs (APEC), Suttyhudeo Tengur, « l’introduction de la monnaie digitale à Maurice devra passer par beaucoup de tests afin que les Mauriciens puissent comprendre le concept de base avant d’entrer dans le système ».

 

Création d’une monnaie numérique et modernisation du système de paiement

Selon Daniel Esso, CEO de la Mauritius Bankers Association, créer une monnaie numérique a pour but de faciliter les transactions bancaires. Selon lui, « les monnaies digitales actuellement disponibles sont très volatiles et instables. Par contre, une monnaie officielle en format digital est une proposition plus attrayante. Ceci viendrait rendre les transactions plus simples. »

 

Distribution via un système bancaire établi

Harvesh Seegolam a également déclaré que toute CBDC devrait être distribuée via le système bancaire établi. Cela, même si la banque centrale émet la monnaie réelle, pour éviter le risque de déstabiliser le système financier de l’île. Son panel comprenait également Meghnad Desai du forum officiel des Institutions monétaires et financières (OMFIF) et Greg Medcraft de l’organisation de coopération et de Développement Économiques, discutant des différents besoins et considérations sur lesquels les banques centrales doivent se concentrer pour les CBDC. Desai a déclaré que ces considérations doivent inclure le fait que les populations les plus pauvres peuvent préférer l’argent et faire un usage intensif des envois de fonds internationaux.

 

D’autres pays envisagent d’émettre une monnaie numérique

La République de Maurice n’est pas la seule nation insulaire à vouloir émettre sa propre CBDC. Les Îles Marshall travaillent sur le développement de leur propre CBDC depuis des années, ayant commencé à travailler sur le projet en février 2018. Elles ont récemment exploité Algorand comme infrastructure de blockchain sous-jacente pour le token.

 

L’introduction des CBDC se fera progressivement

Harvesh Seegolam a indiqué que le lancement de la CBDC de Maurice n’est pas nécessairement imminent. Il estime que pour l’instant nous sommes toujours dans « une phase où nous pensons tous aux CBDC, nous sommes tous très intéressés par l’introduction des CBDC, mais il y a des questions fondamentales clés auxquelles il faut d’abord répondre pour que nous puissions aller de l’avant ».

 

Central Bank Digital Currency

La monnaie numérique de la banque centrale (CBDC) est la version numérique de la monnaie fiduciaire. Elle est différente de la monnaie virtuelle et de la crypto-monnaie, qui ne sont pas émises par l’État et n’ont pas le statut légal déclaré par le gouvernement.

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !