Gadgets

Réalité virtuelle : les paysages de La Réunion pour combattre la maladie d’Alzheimer

Realité-Virtuelle-Live-Out

La start-up Live-Out, basée près de Saint-Brieuc, développe depuis un an un projet ambitieux : utiliser les voyages en réalité virtuelle pour lutter contre la dépression qui frappe les personnes âgées dans les maisons de retraite. Des paysages de l’île de La Réunion, entre autres, ont été utilisés.

 

 

Live-Out : une startup qui utilise la réalité virtuelle autrement

La jeune startup Live-Out souhaite développer des solutions de loisir et de divertissement. Ainsi, après avoir proposé Escapad 360, voici maintenant un nouveau voyage. Cette fois, l’utilisation de la réalité virtuelle vise à lutter contre la dépression et combattre la maladie d’Alzheimer. Un projet ambitieux signé Vincent Gérard. Avec ses deux associés, ils souhaitent « casser la dépression qui touche 33 % des résidents des maisons de retraite ».

 

Un voyage à l’île de La Réunion ou un saut en parachute

Parmi les chanceux qui ont pu tester cette technologie, il y a Hélène, 94 ans. L’expérience semble avoir été concluante pour elle. Une fois le casque de réalité virtuelle enlevé, elle explique que c’est comme dans ses souvenirs. En effet, le casque de Live-Out l’a projetée sur l’île de La Réunion. De son côté, René, 87 ans, vient une balade à Paris puis sur les côtes bretonnes. Un autre, plus téméraire, se laisse tenter par un saut en parachute. Par ailleurs, une immersion à 360 degrés est garantie, casque sur les oreilles, pour quelques minutes d’évasion.

 

Une expérience réussie dans 90 % des cas

Un premier prototype n’a pas tardé à voir le jour. D’ailleurs, pour le tester, la startup s’est tournée vers l’hôpital de Tréguier. « Au départ, c’est un soignant qui l’a essayé. Puis un patient. Cela faisait plusieurs mois qu’il n’avait pas décroché un mot. Quand il a enfilé le casque, il était heureux, il nous a raconté une anecdote en rapport avec ce qu’il avait ressenti », rapporte Vincent Gérard. Toutefois, cette première expérience concluante est loin d’être la dernière. En effet, il rajoute que « plus de 70 personnes ont tenté l’expérience. Dans plus de 90 % des cas, ça marche, ça redonne le sourire ».

 

Des voyages… et des souvenirs

Qu’y a-t-il de mieux que de s’émerveiller devant les paysages de l’île de La Réunion ? Toutefois, la startup fait également voyager des personnes âgées aux quatre coins du monde. Pour beaucoup, cela réveille des souvenirs. De plus, un service personnalisé est proposé à ceux à qui il est destiné. « À Tréguier, certains patients souhaitaient revivre le Pardon de la Saint-Yves », confie Vincent Gérard. « D’autres ont préféré faire un saut en parachute, ou ont simplement apprécié de retrouver l’impression de marcher. »

 

Lutter contre la maladie d’Alzheimer en stimulant la mémoire

D’une durée de 2 à 8 minutes, ces voyages en réalité virtuelle permettraient d’améliorer la qualité de vie des patients. Le créateur du projet soutient même que « contrairement à ce que l’on croit, les personnes âgées ont baigné dans l’innovation. Ce sont des expérimentateurs nés. » Cette innovation high-tech, a également pour objectif de contribuer à endiguer les ravages de la maladie d’Alzheimer en stimulant la mémoire.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !