Startups

Startup week-end, quand Madagascar dessine son futur!

startup weekend madagascar

S’étant déroulé dans plus de 150 pays, l’évènement Startup week-end a une fois de plus posé son pied à Madagascar. L’édition 2017 a en effet eu lieu du 11 au 13 août dernier. Retour sur l’évènement.

 

 

54h pour créer sa startup

L’objectif des startups week-end est clair : créer sa startup en moins de 54h. Avec une première édition en mai 2013, l’évènement a renouvelé l’expérience à Madagascar. Au programme : idées innovantes et des équipes créatives !

Pour cette édition 2017, l’attention du jury s’est arrêtée sur un projet original : « Tômatsiro », la première marque de ketchup 100% malgache. La production locale est inexistante alors que les matières premières existent en quantité et surtout en qualité. C’est ainsi ce qu’a voulu mettre en avant ce projet mené par trois jeunes très enthousiastes.

 

L’équipe gagnante de cette 4ème édition

 

Cette année, le thème était les Change Makers. Un challenge particulièrement cher à l’île rouge classée parmi les pays les plus pauvres du monde. Les change makers œuvrent en effet à faire changer les choses. Comment ? Avec des projets à impact social, sociétal, environnemental et économique positif. Le tout bien évidemment avec un business model rentable et rémunérateur.

Madagascar, pays de start-up

Avec une population de 22 millions d’habitants, majoritairement composée de jeunes, le concept de start-up est l’opportunité de créations d’emplois qui contribueront au développement de Madagascar. Un besoin énorme à combler quand on sait que plus de 4 millions de malgaches sont au chômage avec une prévalence de 70% chez les jeunes. Startup week-end permet ainsi de mettre en avant ces idées qui veulent changer la donne. Parmi les projets les plus innovants qu’on a pu remarquer lors de ce week-end de trois jours, il y a Room Vision. Ce projet permet de consulter un docteur, demander des conseils auprès de coach et autres prestataires de service à distance. Le projet ABE (Agricultural Business Exchange) coup de cœur du jury lors de la Startup Weekend 2017 répond lui à une problématique qui concerne ce pays à vocation agricole. Il s’agit d’une entreprise en biotechnologie qui veut améliorer les rendements agricoles et ainsi les revenus de près de 80% de la population.

Startup Weekend n’est pas uniquement l’occasion de monter son projet. C’est aussi celle de partager avec d’autres son expérience. Pour cette quatrième édition, ils étaient en effet plus d’une dizaine de mentors à coacher les participants. Des designers, des dirigeants d’entreprises, des spécialistes des nouvelles technologies étaient ainsi là pour donner des conseils. Le jury quant à lui était composé de professionnels reconnus dans leur domaine telle que Hanta Tiana Rasoarahona, gérante de Flore Aroma et Mad’Epices Pili Pili Dock ou encore Thierry Ratsizehena, spécialiste des réseaux sociaux mais aussi co-fondateur de l’incubateur Habaka.

 

 

2 900 startups week-end

Lancé en 2007 par l’incubateur californien Techstars, les évènements startup week-end comptabilisent déjà plus de 23 000 équipes participantes et un taux de création d’entreprise de 12%. 2900 startups week-end ont ainsi été organisées à travers plus de 150 pays dans le monde. Véritable référence du genre, l’évènement attire les sponsors venus du monde entier. L’édition malgache a été ainsi soutenue par de prestigieux partenaires tels que Google for Entrepreneurs, Techstars qui a incubé des entreprises comme Foursquare, TumblR ou encore HubSpot et la fondation Ratozamanana.

 

Startup Weekend Antananarivo

 

Pour sa quatrième édition, l’édition malgache s’est déroulée dans les locaux d’eTech. Filiale du groupe Arkeup, cette entreprise malgache se veut être le leader de l’ingénierie informatique à Madagascar. D’ici la fin de l’année, elle prévoit même de lancer son propre incubateur technologique. Quant à Startup Week-End Madagascar, le prochain rendez-vous est fixé pour 2018 à Fianarantsoa, une grande première.

To Top
$(".comment-click-15040").on("click", function(){ $(".com-click-id-15040").show(); $(".disqus-thread-15040").show(); $(".com-but-15040").hide(); }); // Infinite Scroll $('.infinite-content').infinitescroll({ navSelector: ".nav-links", nextSelector: ".nav-links a:first", itemSelector: ".infinite-post", loading: { msgText: "Loading more posts...", finishedMsg: "Sorry, no more posts" }, errorCallback: function(){ $(".inf-more-but").css("display", "none") } }); $(window).unbind('.infscr'); $(".inf-more-but").click(function(){ $('.infinite-content').infinitescroll('retrieve'); return false; }); $(window).load(function(){ if ($('.nav-links a').length) { $('.inf-more-but').css('display','inline-block'); } else { $('.inf-more-but').css('display','none'); } }); $(window).load(function() { // The slider being synced must be initialized first $('.post-gallery-bot').flexslider({ animation: "slide", controlNav: false, animationLoop: true, slideshow: false, itemWidth: 80, itemMargin: 10, asNavFor: '.post-gallery-top' }); $('.post-gallery-top').flexslider({ animation: "fade", controlNav: false, animationLoop: true, slideshow: false, prevText: "<", nextText: ">", sync: ".post-gallery-bot" }); }); });

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !