fbpx
A la Une

Une entrepreneuse malgache parmi les 100 femmes les plus influentes d’Afrique

Hanta Tiana
Image: No Comment

Elle a brillé sur la liste des 30 meilleurs entrepreneurs africains de moins de 30 ans du magazine Forbes Africa, grâce à son entreprise Flore Aroma. Hanta Tiana fait encore parler d’elle en étant la seule Malgache présente sur la liste des 100 femmes africaines les plus influentes.

 

 

Madagascar à l’honneur

Si 90 % des start-ups échouent, celle d’Hanta Tiana est florissante, et fait honneur à la grande île. Du haut de ses 24 ans, la demoiselle fait parler d’elle sur tous les fronts et inspire la jeunesse africaine. Selon Forbes, Hanta Tiana serait parmi les fortunes naissantes de Madagascar.

 

Hanta Tiana

 

La nature, sa passion

Loin de vouloir seulement gagner de l’argent, Hanta Tiana a envie de partager sa passion pour la nature. « Elle effectue ainsi des dons ponctuels de ses produits dans des centres de santé de base de Madagascar, à commencer par Mananjary. Cela lui a valu les honneurs de la Première Dame Voahangy Rajaonarimampianina, qui l’a reçue chez elle, et l’a invitée lors de la Journée Internationale du vaccin contre la poliomyélite en avril dernier » peut on-lire dans Afrikmag.

 

Son histoire

L’histoire d’Hanta Tiana est l’une des success-stories de Madagascar. Tout commence en 2011. Après avoir échoué dans ses études en Business Administration aux États-Unis, Hanta retourne au pays, bien décidée à se lancer dans l’entrepreneuriat. C’est ainsi que née Bio Mada, entreprise qui sera par la suite rebaptisée Flore Aroma.

 

 

La grande braderie de Madagascar l’a grandement aidé à ses débuts. C’est durant cet évènement qu’Hanta a fait la connaissance de grossistes pharmaceutiques. Confiante, elle propose son projet et ses produits écologiques à base de plantes médicinales, et en charme plus d’un. Hanta continue sur sa lancée, décidée à se tailler une place de choix sur son marché. Pour elle, avoir une vie saine c’est possible et dorénavant abordable pour tous.

« Le plus difficile reste à rassembler tous les éléments pour pouvoir s’adapter au marché malgache et à la conjoncture. Pourtant, il faut aussi se connaitre et ne pas forcément se fondre dans le décor, mais au contraire apporter une touche d’innovation pour mieux s’identifier sur le marché. Les réseaux sociaux et concours internationaux en ligne m’ont beaucoup aidée à avoir une meilleure visibilité. Construire un Madagascar de valeur et meilleur que jamais » a déclaré Hanta.

 

Hata Tiana

Les jeunes n’osent pas effectuer le grand saut qui pourrait changer leur vie. D’après Hanta Tiana : « Il ne faut pas avoir peur d’échouer, il faut avoir un esprit de combattant. Malgré les échecs, il faut toujours continuer à lutter et à relever la tête. Les plus grandes réussites se conçoivent au fil du temps. L’expérience fait toujours la différence».

Source : LeCitoyen

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !