Télécom

Zeop veut relier chaque Réunionnais au monde entier

Zeop relie chaque Réunionnais au monde entier

Zeop est une entreprise à taille humaine qui s’est construite avec la confiance des Réunionnais. Aujourd’hui, l’opérateur souhaite relier ces derniers au monde entier. Pour cela, le réseau compte effectuer un déploiement de technologies, mais aussi s’ouvrir vers le monde, en commençant par ses voisins directs. En effet, l’entreprise devrait établir une liaison fibrée avec Madagascar, l’île Maurice et l’Afrique du Sud dans le cadre du projet Métiss.

 

 

Zeop se crée un véritable réseau dans la zone océan Indien

L’opérateur réunionnais Zeop, qui utilise son propre réseau de fibres optiques et de câbles coaxiaux, lance le projet Métiss. Il s’agit d’une ouverture de la liaison fibrée entre l’île Sœur et ses voisins directs, soit l’île Maurice, l’Afrique du Sud et Madagascar. L’objectif est de rapprocher les trois îles des Mascareignes du reste du monde grâce à un investissement commun d’opérateurs privés.

 

300 000 foyers réunionnais déjà équipés

Comptant sur un soutien financier à hauteur de 60 millions d’euros, Zeop va libérer l’Internet pour La Réunion, mais également l’île Maurice et Madagascar. Concrètement, la qualité du réseau sera la même entre la Réunion et les île voisines qu’entre Saint-Denis et Saint-Paul. Ainsi, au fur et à mesure que la fibre sera déployée entre les îles, la frontière océanique s’effacera. À ce jour, 85 % du câblage a déjà été effectué sur le territoire. Ainsi, 300 000 foyers réunionnais sur 330 000 sont désormais équipés. D’ici les trois prochaines années, le reste de la population devrait suivre.

 

Contribuer à la croissance des petites entreprises

Dans le cadre de son expansion, un des objectifs de Zeop est de créer des filières de formation pour les prochaines générations. En effet, l’opérateur mise sur les petites entreprises afin de les faire grandir grâce à l’émergence de ces nouveaux métiers. D’ailleurs, l’entreprise s’est engagée dans divers domaines d’activités afin de montrer sa reconnaissance envers les Réunionnais. Cela passe bien entendu par la création d’emplois. Selon Lucile Poupet, chef de projets Zeop, « les réseaux fibrés sont construits pour une durée de 30 ans, ils requièrent une maintenance régulière et un développement continu. Les jeunes en études vont pouvoir se former localement et compter sur un avenir professionnel garanti pour les décennies à venir. »

 

L’emploi local : une priorité

Ainsi, Zeop fait appel aux entreprises locales pour le raccordement du client final. Qu’il s’agisse de techniciens ayant monté leur propre structure ou d’artisans, ces entrepreneurs ont pu développer leur activité et recruter du personnel. L’évolution de Zeop a également permise à certaines petites structures de se développer et se diversifier. Certaines ont même vu le jour pour répondre à une demande toujours plus dense et surtout, pérenne. L’opérateur télécom espère préparer sereinement l’avenir du territoire, non seulement en reliant les réunionnais entre eux, mais également en les reliant au reste du monde. D’ailleurs, au-delà du déploiement technologique, le FAI souhaite aussi établir un réseau humain.

 

Zeop en quelques chiffres clés

  • 70 millions d’euros ; c’est la somme déboursée par le FAI en 2014 pour apporter le haut débit à 170 000 foyers réunionnais en 48 mois.
  • 200 000 logements ; soit 60 % de la population réunionnaise bénéficiant du très haut débit en 2017, avec un objectif de 80 % pour 2018.
  • 500 Mbit/s en débit descendant pour tous ses clients en 2P. Et cela sans réengagement et sans coût supplémentaire, depuis le 31 mai 2018.

 

Photo : DegroupNews

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !