Tendances

Énergie solaire : à Bangkok les habitants troquent l’électricité en utilisant la Blockchain

Bangkok les habitants troquent l’électricité en utilisant la Blockchain

Le terme Blockchain est sur toutes les lèvres, surtout dans l’univers des TIC. Pourtant, on est encore loin d’imaginer toutes ses possibilités. En Thaïlande, certains habitants ont mis en place un système de troc d’énergie solaire en utilisant la technologie Blockchain.

 

 

Cette nouvelle forme d’échange d’énergie renouvelable se passe à Bangkok, en Thaïlande. Permettant aux habitants d’acheter et vendre de l’électricité, cette expérience inédite est une initiative de la start-up solaire australienne Power Ledger. Les participants seront un centre commercial, une école internationale, des appartements et un hôpital dentaire du quartier T77 de Bangkok. Jusqu’à 1965 millions d’électricité produite par l’énergie solaire devrait être commercialisée entre ces quatre entités.

 

Bangkok les habitants troquent l’électricité en utilisant la Blockchain

Un essai énergétique « à travers le compteur »

Permettant aux utilisateurs d’échanger leur excédent d’électricité, cet essai énergétique se fera à travers le compteur. Un marché de blockchain sera accessible par un secteur central de Bangkok de 8 hectares sur le réseau électrique de la ville. La Metropolitan Electricity Authority (MEA) de Bangkok permettra d’accéder au réseau de la ville pour permettre la conversion physique d’énergie.

 

« En favorisant l’échange d’énergie renouvelable, la communauté arrive à subvenir à ses propres besoins, ce qui réduit les factures pour les acheteurs, occasionne de meilleurs tarifs pour les vendeurs, et favorise une empreinte carbone réduite pour tout le monde » – David Martin, de Power Ledger

Encourager les consommateurs à passer aux énergies renouvelables

Par ailleurs, avoir recours à la Blockchain évite aux consommateurs la corvée de basculer entre la réception et le transfert d’énergie. En effet, pour ce projet pilote, dans les quartiers de Sukhumvit, l’excès d’électricité produite sera revendu en passant par ce système de trading. Cela devrait également les encourager considérablement à se mettre aux énergies vertes, rendues plus accessibles et abordables.

 

bitcoin

Revers de la médaille : des frais supplémentaires pour les producteurs indépendants

Les producteurs d’électricité indépendants dotés d’une chaîne de blocs font toutefois face à des frais supplémentaires. En effet, pour compenser les pertes de services publics, les producteurs d’énergie solaire blockchain thaïlandais devront payer un supplément. Le tarif imposé aux producteurs d’électricité alimentés par la blockchain devrait couvrir les dépenses engagées par l’autorité thaïlandaise de production d’électricité. Il s’agira de sécuriser et entretenir le réseau.

 

« Le nombre de groupes électrogènes sur les toits solaires augmente rapidement. C’est pourquoi l’ERC doit élaborer une réglementation équitable pour tout le monde », a déclaré Jirapraditkul.

 

Bangkok les habitants troquent l’électricité en utilisant la Blockchain

130 MW d’énergie solaire générées par les ménages thaïlandais

Actuellement, la quantité d’électricité solaire produite par les ménages en Thaïlande a atteint 130 MW. D’ici fin2018, ce chiffre devrait atteindre 230MW. Le co-fondateur de Power Ledger a déclaré que les plates-formes de chaînes de blocs contribueront à l’avenir énergétique. La chaîne de blocs de Power Ledger agira comme couche transactionnelle dans une plate-forme. Elle prendra en charge 18 points tout en permettant le trading P2P entre les participants, la surveillance de l’énergie et la facturation.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !