fbpx
Associations

Double finale internationale 2018-2019 de la WebCup à Mayotte dans une ambiance cyclonique

DOUBLE FINALE INTERNATIONALE 2018-2019 DE LA WEBCUP A MAYOTTE DANS UNE AMBIANCE CYCLONIQUE

Moment fort pour les passionnés du développement Web qui participent à la double finale internationale de la Webcup 2018 et 2019 organisée par le GEMTIC et ses partenaires à Mayotte. Onze équipes finalistes de chacune des îles participantes (Comores, Réunion, Maurice, Rodrigues, Mayotte) se sont rencontrées lors de ces finales internationales à Mayotte le weekend du 7 décembre pour représenter fièrement leur territoire. Une masterclasse organisée dans le cadre de cette finale contribue à l’originalité de ce programme. Les équipes lauréates des sélections internationales 2018 et 2019 ont dû développer une plateforme de woofing interstellaire lors de ce concours de création de site web en 24h non-stop. Au terme de la compétition avancée de 24h en raison du cyclone Belna, Mayotte remporte la finale 2018 et La Réunion la finale 2019.

 

 

Une compétition avancée de 24H suite aux perturbations météorologique

Le vendredi 6 décembre alors que les participant.e.s, étudiantes Webforce 3, développeuses venues d’Angouan, Moroni et Mohéli se retrouvaient à la MJC Kawéni pour une masterclasse avant les finales de la Webcup prévues le samedi 7 décembre, le premier rebondissement du programme fut l’annonce d’un cyclone et Mayotte se trouve sur sa trajectoire. Les organisateurs se concertent et prennent la décision d’avancer les finales 2018-2019 le jour même à 12h00.
Les finalistes acceptent tous de relever ce nouveau défi, y compris les développeuses qui vont concourir en hors compétition.

« Des extra-terrestres qui donnent une seconde chance à l’espèce humaine : il faut sauver votre planète ! »

Le sujet de cette année fait la part belle à l’écologie et au développement durable. Des extra-terrestres venus pour nous exterminer concèdent à nous offrir une seconde chance en nous permettant de nous rendre sur leur planète pour nous transmettre leur connaissance en écologisme. Les humains possèdent déjà ce type de compétences avec le “Woofing” ; il s’agit de bénéficier d’un hébergement dans une exploitation agricole en échange d’un travail dans une ferme où l’on apprend techniques & les savoir- faire locaux endémiques. Les extra-terrestres souhaitent donc développer une plateforme de Woofing Interstellaire pour que les humains puissent venir directement sur leur planète apprendre leurs techniques agricoles et écologiques et revenir ensuite les mettre en œuvre sur notre planète afin de la sauver.

Une Master Class et une catégorie “hors compétition” pour des femmes développeuses de Mayotte et des Comores

L’originalité de cette édition est l’intégration dans la compétition de 18 femmes développeuses novices qui ont bénéficié d’une préparation en amont de la compétition, et qui ont concouru dans les mêmes conditions que les équipes officielles des îles. Elles ont réussi haut la main ce challenge en présentant elles aussi leur travail au terme des 24H. C’est à une des équipes de Mayotte qui a remporté la première place “hors compétition”.

Les équipes de Maurice et Rodrigues représentent fièrement leurs territoires

La République de Maurice est représentée par ses finalistes de Rodrigues et de Maurice.
Les deux équipes finalistes de Maurice sont LSL Digital (2018) composée de Tejas (Nirvan) PAGOOAH, Kushul SOOMAREE, Jeshta BHOYEDHUR et Jordan BIENVENUE et Mauweb (2019) équipe d’étudiants de l’Université des Mascareignes constituée de Yash PUDARUTH, Zafeer HYDER, Vivek MOHABEER et Answar VENCAPAH.

Les deux équipes finalistes de Rodrigues sont Storm Spirit (2018) composée de Elbert PERRINE,

Stéphane GRANDCOURT, Johnny PIERRE LOUIS et Jean Harry AZIE et Dark Warriors (2019) équipe d’étudiants de la MCCI Business School composée Michael Edouard, Jessica Albert, Sephora Mootoo et Nadine Albert.

Mayotte remporte la finale 2018, et la Réunion la finale 2019

Le travail des équipes a été longuement débattu entre des membres du jury avec une délibération de plus d’une heure en raison de la qualité de l’ensemble du travail fourni par les équipes. Le GRAAL des développeurs web de l’Océan Indien a été décerné à Mayotte pour l’édition 2018, et la Réunion pour celle de 2019.

Une masterclasse s’est tenu le dimanche 8 décembre
Une mastercelasse s’est tenu le dimanche 8 décembre à l’hôtel où les participants des territoires de l’océan Indien ont pu échanger autour des techniques de web développement et la participation féminine dans ce domaine avec comme point commun le concours de la Webcup. Au terme de ces sessions, les participants ont eu l’occasion de mieux se connaître, comprendre leurs cultures respectivement et surtout tisser des liens amicaux et de collaboration potentielles.

Plus de cinquante participants à cette double finale et master classe Océan Indien

En tout, ce sont plus d’une cinquantaine de personnes qui ont pu ainsi vivre cette formidable expérience et ce challenge hors normes à la MJC de Kawéni pour ces 6eme et 7èmes finales organisées en même temps, ainsi qu’une masterclasse pour les développeuses.

Qui organise cette double finale 2018-2019 à Mayotte ?
Chaque année l’association WebCup s’est fixée pour objectif qu’une des îles participantes puisse proposer d’organiser la finale sur son territoire.
Cette double 6e et 7e finale de 2018 et 2019 à Mayotte, est prise en charge par le GEMTIC
(Groupement des Entreprises Mahoraises des TIC) en partenariat avec la CCI Mayotte pour l’organisation, l’accueil des participants et accompagnateurs des différents territoires du secteur des TIC de l’Indianocéanie investis dans cette compétition. C’est avec le soutien du Conseil Département de Mayotte, la Préfecture de Mayotte (Délégation aux droits des femmes de Mayotte), la Ville de Mamoudzou, l’Organisation Internationale de la Francophonie par le biais de l’UCCIOI, et de sponsors, Amayzus, Etic Services, Webforce 3, ADIM, Wama Services, que cet évènement phare de l’internet a lieu cette année à Mayotte.

Pourquoi la Webcup ?

Au travers de ce concours techniquement pointu, mais aussi ludique, le savoir-faire comorien, malgache, mauricien, seychellois, réunionnais, rodriguais et mahorais en web développement et design est valorisé durant ce rendez-vous annuel.
C’est aussi l’occasion de se rencontrer, d’échanger et de faire naître des collaborations pérennes entre les acteurs du numérique de l’Océan Indien. Sur chacune des îles, ce sont les groupements professionnels qui organisent la Webcup et collaborent à l’animation et la structuration de la filière TIC régionale. Pour rappel, la dernière finale internationale s’est tenue à Rodrigues en 2017.
La Webcup est un véritable challenge, des rencontres, un défi numérique !

Rendez-vous les 4 et 5 avril 2020 pour les sélections locales !

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !