Web

Facebook tente de pénétrer le marché chinois avec une innovation hub !

Facebook tente de pénétrer le marché chinois avec une innovation hub

« Qui ne tente rien n’a rien ! » semble être le leitmotiv de Facebook. La persévérance de Mark Zuckerberg pour pénétrer le marché chinois commence, peut-être, à porter ses fruits. Après une éjection de la « grande muraille électronique », Facebook perce le marché avec une innovation hub !

 

 

Un seul pays résistait encore à Facebook, la Chine ! Mais ce dernier a trouvé une astuce pour percer « la grande muraille électronique » de Pékin. En effet depuis 2009, Facebook est inaccessible en Chine à cause de la « grande muraille électronique », mise en place pour contrôler le contenu en ligne. Le gigantesque marché chinois a été conquis jusque-là par WeChat, détenu par Tencent, alors que les usages avec un téléphone mobile explosent dans le pays.

L’astuce trouvée par Facebook : la création d’une innovation hub. Selon les informations recueillies par plusieurs médias internationaux, le groupe de Mark Zuckerberg aurait conclu un partenariat avec le Chinois Xiaomi via sa filiale de réalité virtuelle Oculus.

 

Une filiale dotée d’un capital de 30 millions de dollars !

Cette filiale, créée en Chine continentale, serait dédiée notamment au développement de réseaux informatiques. Le réseau social a par ailleurs affirmé qu’il s’agira d’un « hub d’innovation » situé au sud de Shanghai, dans la province de Zhejiang.

 

Facebook tente de pénétrer le marché chinois avec une innovation hub

 

De plus, la somme faramineuse investie dans cette filiale chinoise illustre la détermination de Mark Zuckerberg de conquérir les internautes chinois. Cette société, baptisée Lianshu Science & Technology (Hangzhou), Lianshu étant traduction littérale de « face » et « book » en mandarin, est dotée d’un capital financier de 30 millions de dollars.

« Nous souhaitons mettre en place un hub d’innovation pour soutenir les start-up, les développeurs et les innovateurs chinois », a déclaré un porte-parole de Facebook aux médias.

Créé le 18 juillet, Lianchu Science & Technology hub serait en effet centré sur la formation et les ateliers « qui aident les développeurs et entrepreneurs à innover et à se développer », a explique un porte-parole de Facebook.

 

Des hubs d’innovation répartis dans le monde

Si la création de cette filiale chinoise est perçue comme une tentative de développement sur le marché, il en serait tout autre ! Selon les informations véhiculées par le média américain, Bloomberg, un porte-parole, a indiqué que Facebook a ouvert ce type de centres au Brésil, en Inde, en Corée du Sud et en France. Ce qui doit « normalement » dissiper la tentative de séduire la Chine.

Il est même dit que Facebook va investir 10 millions d’euros dans l’intelligence artificielle dans son laboratoire dédié à cet effet à Paris. Opération séduction ou pas, Facebook reste bloqué en Chine et seul le temps pourra dire si la création de ce hub changera la donne.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !