fbpx
Gadgets

Festival de jeux vidéo à Abidjan : Madagascar en pourparlers

Festival de jeux vidéo à Abidjan : Madagascar en pourparlers

Des gamers venus de 12 pays Africains seront présents à la 3è édition du Festival de l’électronique et du jeu vidéo d’Abidjan (FEJA). D’ailleurs, Madagascar pourrait bien faire partie des pays présents à ce festival de jeux vidéo. C’est du moins ce qu’a annoncé le promoteur de l’évènement, Sidick Bakayoko, lors d’une conférence de presse à Abidjan.

 

 

9 des douze pays ciblés déjà dans les starting blocks

Alors qu’il n’y en avait que 10 sur la liste l’an dernier, cette nouvelle édition accueillera 2 pays de plus. En effet, le Festival de l’électronique et du jeu vidéo d’Abidjan (FEJA). En effet, Sidick Bakayoko a pour ambition d’impulser l’industrie des jeux électroniques et vidéo en Afrique. Ainsi, sur les 12 pays africains ciblés pour l’édition 2019 du festival de jeux vidéo, 9 sont déjà sélectionnés. Les pays annoncés lors de la cérémonie de lancement sont donc le Ghana, le Sénégal, le Burkina Faso, le Bénin, le Togo, le Nigeria, le Cameroun, le Mali et la Guinée. Par ailleurs, trois autres pays attendre d’être enrôlés également, notamment l’Afrique du Sud, la Tunisie et Madagascar.

 

Fifa, PES, Tekken, Street fighter et Fortnite au festival de jeux vidéo

Les organisateurs prévoient de faire de ce festival une « grosse fête » autour de la thématique « Quel écosystème pour favoriser les jeux vidéo africains ». Ainsi, des tournois majeurs auront lieu, notamment avec des jeux comme Tekken, PES, Fifa, Street fighter et Fortnite. Durant les trois jours du festival, les gamers auront droit à pas moins de 13 tournois au total. Des tournois de communauté et des Side-events seront également au programme lors de cet évènement.

 

Ateliers et workshops également au programme

Par ailleurs, les organisateurs prévoient de mettre en place des panels, workshops et ateliers, afin d’expliquer cet univers et son évolution. L’objectif est de promouvoir l’industrie des jeux vidéo et électroniques, à travers cette plate-forme. De plus, ce sera l’occasion de fournir une vitrine aux jeunes Africains afin de challenger d’autres champions à l’international. Il ne faut pas non plus négliger la possibilité d’ouvrir une fenêtre aux développeurs dans l’optique d’inventer des jeux électroniques.

 

Plus de 2 000 personnes attendues cette année au festival

En 2018, 1900 participants et plus de 3000 visiteurs ont répondu à l’appel. Les organisateurs espèrent donc dépasser la barre des 2000 personnes pour l’édition 2019 du Festival de l’électronique et du jeu vidéo d’Abidjan. D’ailleurs, afin d’attirer les participants en grand nombre, les organisateurs prévoient d’offrir des cash prizes et un voyage au Tournoi Esport en Tunisie pour le lauréat.

 

2 000 milliards de dollars de revenus d’ici 2022

On estime à « 2 000 milliards de dollars d’ici à 2022 », les revenus générés par les industries créatives dans le monde. D’ailleurs, 10% de ce chiffre concerneraient les jeux vidéo. En effet depuis quelques années, ils brassent plus de revenus que le cinéma, la musique. Interrogé, Djibril Batchili, champion FEJA 2018 dans la discipline Tekken (jeux vidéo de combat), assure revenir participer à cette troisième édition. Il espère pouvoir maintenir sa place sur « le trône ».

 

Le Festival de l’électronique et du jeu vidéo d’Abidjan

Le Festival de l’Electronique et du Jeu Vidéo d’Abidjan (FEJA) est un événement grand public. La première édition a eu lieu en 2017, au Palais de la Culture de Treichville. Sidick Bakayoko et Bintou, frère et sœur, en sont les initiateurs. Très férus d’électronique et de jeux vidéo, ils considèrent ces hobbies comme un corps de métier à part entière.

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !