Startups

L’Afrique capture sa première Licorne

Image: Les Echos.fr

L’Afrique a désormais sa première Licorne, baptisée Jumia et surnommée l’Amazone Africain. Il s’agit d’une plateforme de e-commerce proposant des appareils électroniques, des vêtements, de l’électroménager et des articles pour enfants. Elle a vu le jour grâce à deux Français, Sacha Poignonnec et Jérémy Hodara, à la tête d’Africa Internet Group, devenu Jumia, et soutenu par de prestigieux actionnaires internationaux.

 

 

« L’Afrique est, pour notre génération, l’équivalent de la Chine d’il y a vingt ans. Si vous avez envie que ça bouge, c’est là que ça se passe ! » explique Jérémy Hodara sur Les Echos.fr. « C’est parce que nous avons zéro ego que notre tandem fonctionne. Nous avons une confiance totale l’un dans l’autre, et sommes interchangeables vis-à-vis des investisseurs, des journalistes, des partenaires ou des équipes. Nous avons la volonté de tout connaître de chaque marché, d’être à 360 degrés sur tous les sujets… et d’être tenus conjointement responsables des problèmes. »

 

 

Il s’est joint à l’aventure

Présent dans plus d’une 20e de pays d’Afrique, Jumia a été créée en 2012, et possède à ce jour des entrepôts dans dix plusieurs pays, notamment l’Angola, l’Égypte, la Côte d’Ivoire, le Cameroun, le Ghana, le Kenya, le Maroc, l’Ouganda, le Royaume-Uni et la Tanzanie.

D’après Fortune, l’assureur français Axa est devenu actionnaire à 8 % d’Africa Internet Group, avec un investissement d’environ 84 millions de dollars, ce qui l’a désigné par la même occasion « fournisseur exclusif de produits et services financiers » pour l’ensemble des sites du groupe.

 

Jumia

Jeremy Hodara

Orange Digital Venture, un fonds d’investissement créé par le groupe de télécommunications Orange a quant à lui investi 75 millions d’euros. Cet investissement stratégique a permis à Orange d’investir dans la logistique, les entrepôts et la technologie, tout en capitalisant sur le positionnement stratégique de l’opérateur dans des pays comme l’Égypte, le Kenya ou le Maroc. Outre la levée de fonds opérée auprès d’Orange et d’AXA, Africa Internet Group a également réussi un peu plus tôt dans l’année, un tour de table d’environ 225 millions d’euros auprès de MTN, Millicom et Goldman Sachs. La somme totale de cette levée de fond porte à environ 375 millions d’euros, et cela, depuis le début de cette année 2016. Afin d’accroître la croissance de Jumia, Africa Internet Group s’est entouré d’investisseurs stratégiques tels que MTN ou encore Millicom.

 

Jumia

 

Un continent qui regorge de potentiel

L’Afrique compte 1,2 milliard d’habitants, répartis sur 54 pays au total, et les deux tiers des Africains ont moins de 25 ans. Entre 2010 et 2015 la population africaine a augmenté de 2,55 % par an. D’ici 2050 la population Africaine sera de 1,3 milliard d’habitants. Selon la Banque africaine de développement, 34 % de la population africaine appartient à la classe moyenne. Selon Deloitte, jusqu’à présent, entre 10 et 20 % des Africains utilisent ce service en ligne via leur mobile, ce qui représente 10 % des ventes dans les grands pays. Un marché en plein essor, l’e-commerce en Afrique est estimé à 75 milliards de dollars à l’horizon 2025 par McKinsey.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !