Financement

Smart City : Huawei veut concrétiser son partenariat avec Madagascar

Smart city : Huawei veut concrétiser son partenariat avec Madagascar

Les 3 et 4 septembre dernier ont vu la participation du président malgache Hery Rajaonarimampianina au sommet Chine-Afrique. Un projet de « Smart City », ou ville sécurisée, y a été abordé par le Chef de l’État et les représentants de Huawei. En effet, le constructeur en téléphonie mobile envisage d’équiper la grande île en matière de Nouvelle technologie de l’Information et de la communication (NTIC).

 

 

En novembre 2015, un projet de Smart City était officiellement lancé à Nosy Be en partenariat avec le groupe Huawei. Ce projet visait la mise en place d’infrastructures TIC, l’amélioration de la qualité de vie et l’efficacité de la gestion urbaine entre autres. Aujourd’hui, l’équipementier chinois revient en force avec une nouvelle vision de Smart City pour la grande île. Huawei prévoit d’investir 50 millions USD pour mener à bien cette mission.

 

Des téléphones mobiles interconnectés par satellite

Dans un premier temps, l’équipementier chinois a l’intention de fournir des téléphones mobiles interconnectés par satellite aux forces de l’ordre. Ainsi, ces derniers ne passeraient plus par un opérateur télécom. En effet l’idée est d’éliminer toute contrainte terrestre et de pouvoir communiquer en tout lieu et à tout moment.

 

A LA UNESmart City : Huawei veut concrétiser son partenariat avec Madagascar

Une opération de Smart City à plusieurs niveaux

Pour aller encore plus loin, Huawei prévoit d’opérer à plusieurs niveaux. Au programme : l’installation d’un réseau de sécurisation, composé de caméras de surveillance et de matériels de télécommunication. Ce projet innovant a pour but d’éradiquer les actes de banditisme ; tout cela grâce à une sécurité assurée par du matériel de pointe.

smart cities

Emboiter le pas au projet Smart City Nosy Be

À l’instar de Nosy Be il y a quelques années, plusieurs villes serviront de pilotes pour ce projet de Smart City. En effet, plusieurs localités seront concernées par cette mise en place. Pour rappel, le Smart City Nosy Be projetait déjà de faire de ‘l’île aux parfums’ une Safe City (ville sécurisée). Ce partenariat avec le géant Huawei avait vu naitre l’installation de 29 caméras de surveillances et 10 bornes Wi-Fi. Ces dernières sont réparties sur Hell Ville, Dzamandzar et sur Ambatoloaka.

security camera and urban video

Une sécurisation de la capitale en 2016

Un autre partenariat avec Huawei, lors du Sommet de la Francophonie en novembre 2016, avait permis la sécurisation de la capitale, Antananarivo. De nombreux équipements avaient été installés. Il s’agit notamment de 69 caméras de surveillances, 102 terminaux 4G, 6 écrans de visualisation, 4 bonds de faisceaux hertziens et 3 vidéos de contrôle.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !