fbpx
Gadgets

Systèmes aériens sans pilote : les drones au service de l’agriculture malgache

Systèmes aériens sans pilote : les drones au service de l'agriculture malgache

Reconnaissant les opportunités offertes par les drones pour l’agriculture, le CTA a lancé le projet Transforming African Agriculture: Eyes in the Sky, Smart Techs on the Ground afin de fournir une assistance technique aux start-ups à travers l’Afrique.

 

 

Utiliser les drones pour transformer l’agriculture africaine

Les systèmes aériens sans pilote (UAS) jouent un rôle de plus en plus répandu dans l’agriculture de précision. La technologie fournit aux agriculteurs des données en temps quasi réel sur leurs terres, leurs cultures et leur bétail. Cela les aide à maximiser l’efficacité des intrants, à réduire les impacts environnementaux et à optimiser la qualité des produits. Pour ouvrir ces opportunités aux agriculteurs de Madagascar, « transformer l’agriculture africaine : Les yeux dans le ciel, les technologies intelligentes sur le terrain », un projet financé par le CTA, a offert aux représentants de Farming & Technology for Africa (FTA) et d’un réseau d’ONG, connu sous le nom de BIMTT, une formation pour mener des opérations de drones. BIMTT est particulièrement intéressé par l’adoption de la technologie dans le contexte des droits fonciers, tandis que FTA a l’intention d’utiliser des drones pour le développement de la foresterie et du reboisement.

 

Un programme de formation sur les drones

Afin de répondre à des demandes de formation spécifiques et d’accroître la portée du projet, le CTA a engagé Global Partners – une entreprise qui développe des solutions numériques pour l’agriculture, l’urbanisme et la conservation de la biodiversité – pour dispenser une formation à une équipe de Madagascar en octobre 2019. Composé de chercheurs, d’analystes SIG, d’opérateurs de drones certifiés et d’agronomes, Global Partners a développé l’un des rares programmes de formation sur les drones en Afrique et a formé des chercheurs, des étudiants et des jeunes entrepreneurs.

 

Mise en place d’opérations de drones à Madagascar

La formation de l’équipe malgache a été dispensée dans le cadre d’un atelier participatif au Bénin. Conçue comme une série d’activités pratiques, la formation a initié les participants à l’utilisation de la SAMU dans la gestion forestière et de l’utilisation des terres. Les sujets abordés comprenaient la compréhension de la sécurité des drones, les principes et les réglementations en matière de protection de la vie privée, la gestion et le traitement des données de télédétection et la mise en place d’opérations de drones à Madagascar.

 

Développer une solution basée sur UAS

À la fin de la formation, les participants avaient acquis des compétences pratiques et des connaissances sur la façon de :

Piloter différents véhicules aériens sans pilote (UAV – avec des ailes fixes et multi-rotors) en toute sécurité et de manière responsable ;

Choisir le meilleur capteur et logiciel d’analyse pour un usage donné ;

Recueillir, gérer et analyser les données recueillies à l’aide d’UAV ;

Concevoir et mettre en œuvre des programmes de drones à Madagascar.

Afin d’évaluer les connaissances et les compétences acquises par les participants au cours de la formation, ils ont été mis au travail sur un projet pratique pour développer une solution basée sur UAS répondant à un défi de développement concret en utilisant un logiciel UAS et SIG à faible coût. L’objectif de ce défi était de montrer aux stagiaires comment planifier une mission, piloter les drones de manière responsable pour collecter des données et analyser les données afin de générer des informations pour l’action.

 

Africa Goes Digital Inc

Ayant été exposés à la technologie, les délégués de Madagascar se préparent maintenant à introduire des UAV et des UAS dans leur pays avec le soutien de Africa Goes Digital Inc. (AfGD), une association industrielle de fournisseurs de services numériques africains. Bien que récemment créée, l’AfGD est actuellement composée de 38 entreprises africaines, de deux universités et de trois agences gouvernementales dans 21 pays africains. Les sociétés membres fournissent des services numériques dans les secteurs de l’agriculture, de l’énergie, de l’arpentage, des systèmes d’information géographique, de l’ingénierie, de la construction, du pétrole et du gaz, de la gestion des risques de catastrophe, de la recherche humanitaire et du renforcement des capacités dans l’utilisation de la technologie des drones.

To Top

Inscris-toi à la newsletter

pour recevoir chaque semaine l'actualité

de l'innovation et des startups dans l'Océan Indien !